Popo klepto

popo klepto bd marie roumégoux illustratrice graphiste toulouse

Bonjour tout le monde !

Ceux qui me suivent sur Facebook et Instagram ont pu participer à ma devinette de l’été : chaque jour pendant 10 jours, j’ai posté un objet dessiné dans ma story et à la fin il fallait deviner ce qu’ils avaient en commun. Le gagnant remporte un dessin personnalisé !

La réponse était la suivante : ce sont les butins qu’a chapardés ma chienne Potham ! (ce qui lui vaut le doux surnom de Popo Klepto).

Régulièrement, comme ce n’est pas clôturé, elle s’éclipse et va chez les voisins… Et elle revient, triomphante (je vous jure, vous devriez la voir, elle est méga-contente et c’est très drôle) avec un objet complètement improbable dans la gueule.

Pommes de pin (nombreuses !), jouets des chiens des voisins (le burger, et le hérisson en peluche qui fait “pouêt”… qu’elle a volé doublement, puisqu’elle en a rapporté 2, probablement au même chien dont le maître en avait racheté un pour remplacer le premier) tupperwares ou accessoires de dînette, jouets d’enfants, borne de délimitation, et même (ô chien malin)… un caillou.

La meilleure anecdote reste encore la fois où elle m’a rapporté un pot NEUF et donc PLEIN d’après-shampoing. Bien sûr, ma première réaction a été “mais… Où t’as trouvé ça ?!”. Et quelques minutes après, tandis qu’elle repartait joyeusement vers la maison des voisins, j’ai entendu ma voisine lui lancer un “eh, dis donc, qu’est-ce que t’as fait de mon shampoing toi ?”. Donc, bon, ben, je le lui ai rapporté. Elle m’a raconté que le pot avait roulé hors de son coffre de voiture pendant qu’elle déchargeait les courses, que Potham avait trouvé ça très marrant et l’a attrapé au vol, puis est partie avec en jouant, puisque la dame lui courait après ! (N’importe quoi hein)

La plupart du temps je fais en sorte de rendre leurs biens aux gens (je laisse les objets en évidence sur les chemins communs pour que leurs propriétaires les récupèrent), mais il arrive que les trésors de Potham restent à la maison (mes voisins me détestent).

Alors, la truffe au vent, elle les considère avec fierté tandis que le soleil se couche en faisant rougeoyer sa toison de pillarde…

L’automne

Marie Roumégoux Gib illustration dessin illustratrice mariegib BD

 

Bonjour bonsoir, chers vous !

Eh oui, tandis que revoilà l’automne, avec ses feuilles mortes, ses nuits fraîches, ses citrouilles et ses écharpes, c’est avec une grande dubitativité (quoi, ça existe si je veux) que j’ai pu constater un engouement assez unanime de la part de jeunes femmes sur internet. Blogueuses et illustratrices en particulier semblent se réjouir du retour de la pluie, des bottes et des thés brûlants nécessaires à la survie de nos petits corps refroidis.

Mais moi j’aimais bien l’été en fait ! Le soleil, les claquettes, et la chaleur qui nous écrase ! Me voilà réduite à fusionner avec mes plaids et à me changer peu à peu en tas mi-humain mi-polyester… Alors, question : suis-je seule ? Qui d’autre regrette l’été et n’avait pas du tout hâte d’être en automne ? (Gens qui êtes team saisons froides : je vous aime quand même).

Bisous !

 

 

Le Poète

Le poète BD bande dessinée illustratrice graphiste toulouse Marie Gib Marie Roumégoux

Il arrive parfois que, dans la vie, nous soyons amené.e.s à rencontrer des personnes qui embellissent notre quotidien. Auprès d’elles, tout paraît plus poétique et merveilleux, chaque moment étincelle d’une beauté qui nous était jusqu’alors dissimulée… Ça doit être bien. Moi, on me parle de caca. ( <3 )

(J’essayais pourtant de faire preuve de subtilité quoi, pfff, zut à la fin !)

Comment allez-vous, vous ? Tout baigne ? C’est les vacances ? Je vous le souhaite en tout cas !

Et à bientôt ! 🙂

Divergente

 

Alors, oui, voilà, je suis désolée, c’est nul, mais que voulez-vous !
Dès que j’entendais “oh ! mais ! c’est incroyable ! tu es divergente ! oh là là !”, tout ce à quoi je pensais c’était à ça, et ça me faisait ricaner bêtement.

J’espère que vous avez compris la blague, et que si oui, ça vous aura au moins arraché un petit sourire, je me sentirais tellement moins seule ! Et puis, si quelqu’un me disait qu’il avait déjà pensé à cette vanne, ça me ferait très plaisir aussi. Parce que ça voudrait dire que nous sommes plusieurs à partager un humour vraiment au ras des pâquerettes.
(Je précise également que dans la vraie vie je ne me moque pas des gens qui ont des strabismes !)

Sinon, pour parler du film lui-même, je l’ai trouvé… divertissant, dirons-nous. Il y avait de bonnes idées, mais j’espère vraiment que les Audacieux sont moins insupportables dans le livre qu’à l’écran, parce que courir et sauter sur des trains en faisant “WOUUUUUH !” ça leur donne juste l’air d’être des gros kékés débiles.
Enfin, il va sans dire que mon introduction à ce dessin est un petit peu réductrice, mais c’était juste pour amener le sujet en douceur. (Mais en même temps…)

Et vous qu’avez-vous pensé du film ? Et du livre si vous l’avez lu ?

A bientôt !

Marie | Gib